Miracle burnout, le retour

Mes silences (gratitudes, espoirs, craintes, humeur du moment,…)

Après un long moment de silence, je me sens prête à me concentrer à nouveau sur mes progrès. Je n’ai pas envie de dire que je viens de vivre une rechute, je n’ai plus l’impression de « chuter ». Je préfère dorénavant reprendre les termes de Claire Stryde : j’ai goûté au ralentissement de mon corps. La dépression reste bien présente, ne nous mentons pas. Mais j’ai dorénavant conscience que c’est, pour l’instant, le seul frein efficace pour offrir à mon corps le repos dont il a besoin. Les batteries sont à nouveau un peu chargées et je sens donc l’envie de sortir de ma grotte qui grandit. Je sais qu’il va me falloir encore une fois tenter un équilibre entre mon besoin d’action et les limites que le burnout m’impose. Et pour y arriver, je reste convaincue des bienfaits du miracle burnout : se concentrer sur le positif et se lancer des défis raisonnables pour essayer de respecter mes limites actuelles sans pour autant sombrer en dépression.

Continuer à lire … « Miracle burnout, le retour »

L’impuissance tu désapprendras

J’ai du mal à gérer mes émotions, j’ai des crises de panique, je suis un danger public au volant, j’ai des vertiges handicapants, des noeuds musculaires et de gros troubles alimentaires, je suis désorientée dès qu’il y a du bruit ou beaucoup de mouvements autour de moi, je panique à la moindre prise de décision, je perd totalement pieds en situation de stress, je m’isole énormément, j’ai des pensées noires, l’impression d’avoir deux gros boulets aux pieds, des difficultés de concentration, une mémoire qui me fait hautement défaut,… C’est sûr, je ne suis plus la même depuis mon burnout…

Continuer à lire … « L’impuissance tu désapprendras »

11/12 Vaincre le sentiment d’impuissance

J’entame le deuxième jour de ma quatrième semaine du miracle burnout. Pour rappel, celui-ci consiste simplement à :

  • rester conscient de ses limites afin d’éviter les rechutes violentes ;
  • se fixer de petits objectifs quotidiens afin de retrouver un peu de confiance en soi ;
  • se focaliser sur les progrès et non sur les échecs ; 
  • tenir un carnet positif à relire lors des coups de mou.
Continuer à lire … « 11/12 Vaincre le sentiment d’impuissance »

22/11 L’erreur est humaine

Deuxième jour du miracle burnout. Je savais dès le départ que la journée n’allait pas être facile vu que les deux petits étaient en journée pédagogique  et que mon mari devait travailler jusque 20h. D’habitude, quand je sais à l’avance qu’une journée me demandera beaucoup d’énergie, je traîne dans mon lit jusqu’à ce qu’ils se réveillent. Mais ça c’était avant. 😝 Cette fois ci, je fis l’inverse : réveil ⏰  à 6h30 pour avoir un moment à moi avant que les p’tits débarquent avec toute la joie de vivre propre à leur âge. Et vous savez quoi ? C’était hyper efficace. Si, si ! Avoir ce petit moment de silence avant d’affronter la fougue des enfants m’a vraiment permis d’être plus sereine.

Continuer à lire … « 22/11 L’erreur est humaine »

premier matin

Le matin, je me traîne. Sortir du lit est difficile. Mais ce matin est différent.     Une pensée exaltante me donne une énergie nouvelle ou du moins oubliée : ce matin, mon miracle burnout commence. 😊 Ayant cette foutue manie de me parler à moi-même, je mets les choses aux claires directement : mollo avec cette énergie miss, au sinon, dans une heure, tu t’écroules ! Et si j’écris ces quelques lignes, c’est que j’ai tenu bon, oui oui ! Première journée à noter dans mon carnet, c’est parti. 

Continuer à lire … « premier matin »