L’impuissance tu désapprendras

J’ai du mal à gérer mes émotions, j’ai des crises de panique, je suis un danger public au volant, j’ai des vertiges handicapants, des noeuds musculaires et de gros troubles alimentaires, je suis désorientée dès qu’il y a du bruit ou beaucoup de mouvements autour de moi, je panique à la moindre prise de décision, je perd totalement pieds en situation de stress, je m’isole énormément, j’ai des pensées noires, l’impression d’avoir deux gros boulets aux pieds, des difficultés de concentration, une mémoire qui me fait hautement défaut,… C’est sûr, je ne suis plus la même depuis mon burnout…

Continuer à lire … « L’impuissance tu désapprendras »

22/11 L’erreur est humaine

Deuxième jour du miracle burnout. Je savais dès le départ que la journée n’allait pas être facile vu que les deux petits étaient en journée pédagogique  et que mon mari devait travailler jusque 20h. D’habitude, quand je sais à l’avance qu’une journée me demandera beaucoup d’énergie, je traîne dans mon lit jusqu’à ce qu’ils se réveillent. Mais ça c’était avant. 😝 Cette fois ci, je fis l’inverse : réveil ⏰  à 6h30 pour avoir un moment à moi avant que les p’tits débarquent avec toute la joie de vivre propre à leur âge. Et vous savez quoi ? C’était hyper efficace. Si, si ! Avoir ce petit moment de silence avant d’affronter la fougue des enfants m’a vraiment permis d’être plus sereine.

Continuer à lire … « 22/11 L’erreur est humaine »

premier matin

Le matin, je me traîne. Sortir du lit est difficile. Mais ce matin est différent.     Une pensée exaltante me donne une énergie nouvelle ou du moins oubliée : ce matin, mon miracle burnout commence. 😊 Ayant cette foutue manie de me parler à moi-même, je mets les choses aux claires directement : mollo avec cette énergie miss, au sinon, dans une heure, tu t’écroules ! Et si j’écris ces quelques lignes, c’est que j’ai tenu bon, oui oui ! Première journée à noter dans mon carnet, c’est parti. 

Continuer à lire … « premier matin »

20-11-2018 Mon tableau de visualisation

J’ai décidé d’appliquer un des conseils d’Hal Elrod : créer un tableau de visualisation. Première croyance limitante combattue d’emblée : je ne suis pas manuelle, je n’ai aucun talent artistique et je ne prends pas plaisir à faire ce genre de choses. Bon, le but de ce collage n’était pas artistique (heureusement ai-je envie de dire 😉 ). Je dois par contre admettre que j’ai pris énormément de plaisir à le faire. Et puis, ça fait du bien de faire le tri dans ses pensées. Trois grands points se retrouvent sur mon tableau : mes motivations, mes limites et mes engagements.

Continuer à lire … « 20-11-2018 Mon tableau de visualisation »