08-10 L’envie d’écrire

L’envie d’écrire revient en force. C’est une activité qui me ressource et qui m’aide à me focaliser sur le positif. Je m’étais fort réfugiée derrière ma plume l’année passée mais j’ai eu beaucoup de mal à me poser ces derniers temps, me sentant constamment en « hyperactivité cérébrale ». Dans ces moments là, lire est encore plus difficile qu’écrire. N’arrivant plus à lire « pour de vrai », je me suis du coup replongée insidieusement dans le dédale d’internet. Mes doigts glissaient machinalement sur mon écran pour faire défiler images et textes en tout genre, laissant mon esprit subir les effets d’articles hasardeux attisant tantôt espoir, tantôt angoisses.

Ma frustration était grande car je sais que mes lectures me sont d’une grande aide d’un point de vue thérapeutique. Et JE SAIS qu’il est primordial de faire le tri dans ce qu’on lit pour nourrir le bon loup et affamer le loup noir avide d’émotions négatives. Lire des articles sur des mamans qui tuent leurs enfants, des attentats, des viols ou encore la guerre ne sert qu’à se conforter dans l’idée que rien ne va plus. Les livres positifs m’aident à changer radicalement ma façon de penser et de réagir. Une multitude de phrases merveilleuses sautillent dans mon esprit pour éjecter à gros coups de pieds les pensées anxiogènes. Certaines sont dorénavant bien ancrées en moi mais l’envie d’en trouver d’autres et, surtout, de les regrouper sur ce blog, refait surface. Je sais que ça m’aiderait à ne pas partir en vrille quant aux soucis de ma fille. Oui, c’est sûr, je dois retrouver ma bulle pour tenir le coup se-reine-ment.

J’ai trainé cette frustration durant des mois, m’acharnant à acheter des livres que j’étais incapable de lire. Puis, un jour, je me suis arrêtée devant l’étalage d’un libraire. Pourquoi n’y ai-je pas pensé plus tôt ? Les articles de magazine sont brefs et me demandent nettement moins de mémoire et de concentration qu’un livre. Ceci me permettrait d’avoir à nouveau le contrôle sur ce que je lis. Ma difficulté à me contenir devant tous ces magazines m’a rappelé mes jeunes années, lorsque j’accompagnais ma maman au supermarché et que je la poursuivais – suppliante – avec une pile impressionnante de magazines. J’aurais bien – comme dans le temps – acheté tout le rayon. J’ai donc pris plaisir, ces derniers jours, à me blottir dans le fauteuil avec une bonne couverture, un thé et un magazine. Je lis peu mais régulièrement. Retrouver le plaisir de lire m’aide au niveau du moral et alimente mon envie d’écrire de façon thérapeutique. Je pense donc alimenter la rubrique « biblio-terre-happy » avec des petits résumés d’articles.

On commence demain ? 😊

Auteur : hp DYSjonctée

Dys, hp et en burnout sévère... parce que je ne fais jamais rien à moitié.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s