07/09 : vive le week-end

Je ne sais pas toi, mais moi, j’ai une envie folle de sautiller comme une gamine en m’écriant le bonheur d’être en week-end. C’est le moment de faire paisiblement le point sur cette semaine de rentrée riche en émotions. Le début n’a pas été facile mais j’avoue être fière de moi. J’ai géré ! J’ai réussi à canaliser mes angoisses et à apaiser celles des enfants.

Le plus jeune, mon p’tit zen, n’a pas eu trop de difficultés. La maîtresse a voulu prendre son nouvel élève sous son aile et le rassurer, mais celui-ci lui a simplement demandé  » bon, je peux aller jouer ? » et il est parti sans se tracasser de rien. Il est revenu enchanté. Il a des copains, sa maîtresse est géniale et l’école est super. Il a juste un peu de mal à reprendre un rythme scolaire, ce qui ne fait que renforcer mon impression d’avoir fait le bon choix : son quotidien est tellement moins fatigant que celui de l’année passée.

Le second, mon p’tit speedé, a eu plus de mal. Il est sorti de l’école avec la tête d’une personne qui semble prête à s’évanouir. Il m’a sauté dans les bras en me disant qu’il n’avait jamais eu aussi peur de sa vie. Il a passé une récréation tout seul, après s’être fait remballé par plusieurs enfants à qui il avait demandé s’il pouvait jouer avec eux. C’était une première pour lui qui est  sociable et qui s’intègre vite. Il est donc revenu perturbé et très taiseux. Mais en lui tirant les vers du nez, sa journée s’était clairement bien passé pour un premier jour dans une nouvelle école. Il s’était déjà fait deux copains dès l’heure de midi et trouvait sa maîtresse très chouette. Il avait juste du mal à encaisser la peur qu’il avait ressenti. Il s’est épanoui au jour le jour pour être finalement totalement intégré au bout de cette première semaine.

Il ne restait donc plus que la miss qui ne recommençait que le mercredi et qui avait donc tout le loisir de nourrir ses craintes. Et finalement, elle qui ne voulait absolument pas entendre parler de ce changement, est revenue dès la première matinée avec un grand sourire. Elle a déjà plusieurs amies, la classe est chouette, les profs aussi… Elle avait la bouche pleine d’anecdotes. Elle qui était totalement repliée sur elle-même semble revenir à la vie ! Bref, c’est avec soulagement que je l’ai entendu me dire que c’était…  » moins pire » qu’elle ne le pensait. Vive les adolescents et leur positive attitude ! 😉

Auteur : hp DYSjonctée

Dys, hp et en burnout sévère... parce que je ne fais jamais rien à moitié.

3 réflexions sur « 07/09 : vive le week-end »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s