Les émotions négatives

Tu l’as vite compris en me lisant, j’ai du mal avec les émotions négatives. C’est un gros travail à faire sur moi-même : non pas accepter mais carrément ressentir les émotions négatives. Réussir à être en colère contre des gens que j’aime… Même si je comprends, même si je sais que… Être en colère quand même, ne serait-ce qu’un instant. Sans que ça remette mon amour ou mon amitié en question. Mon passé m’a appris l’inverse et j’ai encore du chemin à parcourir pour ne pas angoisser quand j’ose ne serait-ce que penser du mal de quelqu’un. Mais maître BO me met au défi, comme toujours. 😉

Mon mari fait lui aussi partie de ceux qu’on appelle les « trop gentils ». Et quand j’ai commencé à ressentir les émotions négatives, j’ai eu l’impression qu’il devenait mon pire ennemi. Quand, après des mois de thérapie, j’ai commencé à être péniblement capable d’exprimer du négatif, sa façon de relativiser ce que j’exprimais me faisait hurler d’hystérie :  » MAIS ARRÊTE DE RELATIVISER À MA PLACE P***** (grand changement depuis mon BO, je suis devenue la reine des gros mots 😝). J’AI LE DROIT DE CRITIQUER LES GENS M****, ET NE ME REGARDE PAS COMME SI J’ÉTAIS FOLLE B*****! J’AI LE DROIT DE CRIER !!!!  » Hum, oui, je n’en suis pas fière mais je dois bien avouer que ça donnait un truc dans ce genre. 😉

Mais Petit à petit, je l’entraîne avec moi et on apprend ensemble à se fâcher. C’est con, mais c’est un exercice compliqué. Comme hier, par exemple. Je venais chercher en cuisine ce qu’il fallait mettre à table, il m’a tendu une grosse cuillère en bois puis, voyant que mes mains étaient pleines, s’est approché de moi pour la glisser dans mon t-shirt. Et là – boum – ça explose. Ce geste banal fait partie de ceux que je ne gère plus. Dès qu’on s’approche de moi sans que je m’y attende, mon corps réagit violemment comme si j’était agressé. J’ai fait un bon en arrière en hurlant de me laisser tranquille (ou plutôt de me foutre la paix 😜). C’est instinctif et je me sens folle la seconde d’après, dès que le cerveau néocortex reprend tous ses droits. Lui s’est vexé : « oh ça va, calme tes nerfs, c’était pour rire. » Et moi… Tu devines ? Je me suis vexée qu’il se vexait.🤦‍♀️

Je ne supporte pas qu’on me mette face à l’irrationalité de mon attitude alors que, justement, il n’y a rien de rationnel là-dedans. C’est ma maladie, mon corps, pas moi ! Et je me déteste suffisamment, pas besoin de m’en rajouter une couche ! Sa phrase, c’est comme un couteau dans la plaie. Son regard comme une confirmation que je suis devenue folle. Je me vexe et je m’isole totalement.

Dans ces moments-là, il a toujours la même réaction : « tu veux que j’arrive à mieux exprimer mes émotions mais dès que je le fais, tu te vexes, faut savoir !!! » On ne s’écoute ni l’un ni l’autre, on gueule et on se retrouve chacun dans son coin…. Mais le soir, on se retrouve. Je lui explique que, oui, c’est ce que je veux, mais ça ne veut pas dire que je dois accueillir ses réactions avec le sourire, ça n’a aucun sens au sinon. J’explique à quel point je me sens réduite à cette p***** de maladie quand j’agis comme ça… Il m’explique qu’il le sait mais que – sur le coup- ça l’énerve malgré tout. Il n’y a finalement rien à prendre personnellement, ni pour l’un ni pour l’autre. On papote, on rigole, je me blottis dans ses bras et je m’endors avec une certitude absolue : on avance à deux. Puis je souris en me demandant combien de couples ont l’impression de progresser en s’engueulant plus souvent qu’avant. 😉

Auteur : hp DYSjonctée

Dys, hp et en burnout sévère... parce que je n’en fais jamais rien à moitié.

3 réflexions sur « Les émotions négatives »

  1. Coucou….Je n ai pas la science infuse….mais TA réaction est la bonne……dans la voie de ta guérison. ….Je m explique….Ton corps aujourd’hui EST TA conscience….et il est en souffrance. Il te dis depuis qques jours « tu m as ignoré depuis plusieurs semaines, tu ne m as pas écouté alors que je suis fatigué, je veux que tu penses à moi et que tu fasses avec moi des exercices d ancrage pour que je m aligne à nouveau avec ton âme, je me sens totalement perdu car désorienté, je ne refuse pas les caresses mais je suis tellement à bout et je suis incapable d accepter de porter un poids supplémentaire ne fut ce qu’ une cuillère en bois de mon meilleur ami……Donc….il s est braqué……Et Ton âme te dit….: «Bon qu’est ce qu’ il se passe encore ici»….«Je ne suis pas aligné depuis quelques jours avec le corps mais il reste mon allié….» ….«Il est fatigué mais moi je m adapte comme je peux…»…..«Si mon ami le corps s est reculé fortement contre une simple cuillère en bois, c est que moi aussi je dois y aller fort pour que notre propriétaire HP dysjonctée comprenne qu’ on reste uni dans l adversité»…….«.Si je réagis comme je le faisais avant l arrivée du BO mes paroles vont être ……dans l humouC est comique cette cuillère en bois entre les seins..» (ton corps et ton esprit interpretaient ce que l autre attendait de toi). Aujourd’hui c est le contraire…

    J'aime

    1. Le positif dans tout cela….c est que tu as exprimé et reconnu que tu avais un besoin urgent d un temps pour toi et le deuxième point positif et pas des moindres c est que tu as pu interpréter ta réaction avec dérision le soir avec ton mari….Courage ma belle….Il y a des hauts et des bas dans la vie et si ta réaction à été violente c est que ta demande de repos est URGENTE. Je t embrasse et après la pluie….reviens toujours le beau temps…..Je t embrasse

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s