14 mai : quand les métaphores prennent vie

Voilà, j’ai le malheur de faire une métaphore sur la voiture en panne et… Hop, ma voiture ne démarre plus. L’univers a parfois un drôle d’humour 😉

Pour une raison x, je suis arrivée dans le quartier de l’école à 14h, j’ai donc lu en attendant de récupérer les enfants à 15h. On fait les devoirs et on s’occupe en attendant la grande sœur qui termine trois quarts d’heure plus tard. Et là, surprise, la batterie de la voiture est déchargée. Et au moment même, je n’ai absolument pas envie de rire de ce clin d’œil.

Heureusement, j’ai une super amie qui a pris les enfants en attendant que je règle le problème. L’assurance assistance ne répondait pas au téléphone et je commençais à vraiment m’impatienter.

Et puis, soudain, l’envie m’est venue de donner un coup de pousse au destin. J’ai commencé à demander de l’aide aux gens que je croisais dans la rue. J’allais laisser tomber lorsque j’ai vu un homme tout au loin qui rentrait dans sa voiture. Je ne sais pas pourquoi, il m’a inspiré confiance et j’ai couru derrière lui pour lui demander son aide. Et tu sais quoi ? Ce geste m’a permis de rencontrer une personne qui incarne tout ce qu’on peut lire dans les livres de développement personnel. Zen, il m’a aidé sans jamais montrer d’impatience. Il a même pris le temps de m’expliquer chaque geste pour que je puisse le faire la prochaine fois. Et quand je l’ai remercié, il m’a dit que ce n’était pas nécessaire, qu’une autre personne, un jour, allait lui rendre cette bonne action. Qui sait, ai-je ajouté, peut-être qu’un jour je vais croiser quelqu’un en panne et je saurai l’aider grâce à vous. Il a souri, je lui aurais bien fait un gros câlin mais je me suis retenue par peur que le geste soit mal interprété. C’est con, je sais. Mais même si l’incident nous a fait rentrer à 19h passé, cette rencontre en valait la peine. Et les enfants ? Ils m’ont demandé quand est-ce qu’on allait retomber en panne car c’était trop cool chez mon amie 😉

Auteur : hp DYSjonctée

Dys, hp et en burnout sévère... parce que je ne fais jamais rien à moitié.

5 réflexions sur « 14 mai : quand les métaphores prennent vie »

  1. Bonjour à toi que je ne connais pas et à qui j ai déjà laissé un ou deux commentaires. J étais désespérée de ne plus avoir de tes nouvelles et puis Youpie tu as écris les 13 et 14 mai et cela me fait du bien de te lire. Je me sens tellement reliée à ce que tu vis …moi, la zèbrée en burn out que c est comme si je lisais les épreuves de la vie d une amie. Je te remercie pour cela. Isabelle

    Aimé par 1 personne

      1. Oui je sais tu me l as déjà dit aller sur Facebook mais je suis tellement nulle en réseaux sociaux que je n ai pas de page Facebook….Merci de ton aide avec ton blog….cela m aide énormément et comme toi j ai besoin de faire immerger mon âme d enfant en m amusant mais bon c est plus compliqué vu que mes enfants ont 23 et 28 ans et que comme moi ils intellectuellement tout….Courage à toi, à moi, à nous les BO. Isabelle

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s